L’INTRIGUE

Disparue sans laisser de trace quelques années plus tôt, elle refait soudain surface et exige une entrevue à la terrasse d’un café. Lui, déconcerté par leurs souvenirs communs, tente désespérément de comprendre la raison de ce rendez-vous. Très vite, l’échange donne lieu à une complicité farouche et malmène le couple jusqu’au sein de l’éternel conflit entre Raison et Passion. C’est ainsi que l’étrange duo va questionner la dichotomie entre “soumission à un quotidien anxiogène” et “bonheur de vivre l’impromptu”. Quoi qu’il en soit, il leur semble urgent de refaire le monde, aussi singulier soit-il.

LE CONCEPT

En cours de création, Jusqu’au bout du sang est une pièce dont les premières scènes sont écrites pour donner le ton. Entamer les répétitions permettra au dramaturge d’écrire la suite en fonction de la comédienne, de son interprétation et de son appropriation du rôle féminin.  Le texte est conçu pour s’adapter aisément au format radiophonique comme à la scène. L’enregistrement en studio et les éventuelles représentationsmais l’enregistrement en studio est quant à lui rémunéré. représentations sont toutefois rémunérés

SITUATION GÉOGRAPHIQUE

Le siège social de La Hart Poétique étant situé à Tarnos, dans les Landes (40), les éventuelles répétitions en présentiel et résidences de création s’y effectueront. Nous précisons qu’à l’heure actuelle, le projet ne nécessite toutefois que des répétitions distancielles (par téléphone ou visioconférence). Vous avez ainsi la possibilité de rejoindre l’équipe quel que soit votre situation géographique.

RÉMUNÉRATION

  • Répétitions et ajustements distanciels – bénévolat
  • Répétitions de création en présentiel – bénévolat
  • Générale – rémunérée selon le statut des comédien(ne)s et par service isolé de 4h
  • Représentation scénique – rémunérée selon le statut des comédien(ne)s
  • Enregistrement en studio – rémunéré selon le statut des comédien(ne)s

RÉFÉRENTIEL LÉGISLATIF

Les rémunérations appliquées se réfèrent à la convention collective nationale des entreprises du secteur privé du spectacle vivant. Elles valent pour une exploitation discontinue de la création. Les artistes-interprètes, quel que soit leur niveau de classification, bénéficient au moins des minimums applicables et peuvent prétendre à l’abattement fiscal. Les intermittent(e)s peuvent quant à eux (elles) toucher un salaire plus élevé selon la fonction occupée (cadre des groupes 1, 2 et 3 / agent de maîtrise / employé(e) qualifié(e)s des groupes 1 et 2 / employé(e)s).